Recherches et ethnomusicologie

En tant que chercheur en ethnomusicologie, travail qu’il a poursuivi toujours conjointement, Patrick Mazellier est reconnu nationalement pour ses recherches et ses publications comme l’un des meilleurs spécialistes des répertoires des Alpes aux Cévennes.

Sa formation historique : Licence, maîtrise (UER Grenoble ) et DEA d’ethnographie (Aix Marseille) doublé de ses solides connaissances en musique ( DE violon, CIM Paris…) lui ont permis de réaliser de très nombreuses publications sonores, articles… et de participer à de nombreux colloques en France et à l’étranger. (voir bibliographie et discographie complète)

Depuis de nombreuses années ses recherches en Ardèche ont été réalisées dans le cadre et avec le soutien de l’association Echo des Garrigues : Recherches, Diffusion et Création autour des musiques traditionnelles et en particulier celles du Vivarais où de l’Ardèche si l’on préfére !

Elles ont bénéficié du soutien régulier du CG de l’Ardèche, et plus épisodiquement de la région Rhône Alpes, de la CC du plateau ardéchois…

Quelques territoires de collectes depuis 1971 à nos jours : Bas Vivarais, Plateau ardéchois, Aubrac, Champsaur, Gapençais, Briançonnais, Valgaudemar, Pays de Corps, Beaumont, Triéves, Matheysine (enquêtes du patrimoine Musée Dauphinois avec G Chuzel) Vercors, Royans (Atlas sonore CMTRA) plateau ardéchois (voir CDDVD mémoires du plateau)…

« Les Musiques du Coiron » Dans le cadre des Rencontres d’Ardèche des 11 et 12 mai 2019 à DARBRES et avant la conférence de P Mazellier…

Un inédit issu de la collecte de Francine Lancelot en 1964 à Saint Gineys, Ieù bride l’ase ( je retiens l’âne) partition relevé d’après le chant de M Paulin Giry.

Cette danse au titre évocateur fait partie du répertoire de chant à danser dit « au trala la la », les paroles se prolongent par des variations sur des syllabes appropriées au rythme de la mélodie. Bien qu’assez répandue dans toute l’occitanie la mélodie réserve ici de belles  surprises comme ces modulations (évoquées par Vincent d’Indy) mais jamais notées. Il faut préciser que cet enregistrement d’août  1964 n’est pas réalisé en situation de danse ce qui en dit long sur les compétences du chanteur. Peut être dans le but de soutenir l’attention du danseur le chanteur change de tonalité entre la partie A ( Do mode hexatonique ) et la partie B ( Fa et final en Do mineur… pour repartir en Do majeur!). Ce changement de tonalité est prévisible mais c’est le rapport d’une quarte juste (ou une quinte plus bas) entre les parties A et B qui est un peu inhabituel et évoque plutôt les musiques extra européennes. La gamme pentatonique majeure est peu sollicitée, la quarte étant toujours présente dans l’échelle, ce n’est pas le cas dans d’autres vires ou rigodons.

A la douzième mesure le chanteur module de Do Majeur à Ré Majeur en passant par la sixte (la)…et le dernier B revient en Fa par un tra la la qui introduit le Sib !

Ieù bride l’ase        (partition à voir)

Il s’agit donc bien ici d’un processus de variation de la tonalité du mode entre les parties A et B, qui introduit des notes d’anticipation du mode à venir ou plus simplement du mode exprimé. Les intervalles de fin de phrase sont précis et les pivots des modes ( tierces, quartes, quintes) très justes ce qui minimise toutes possibilités d’erreurs. Ce même chanteur utilise ce qui peut apparaître comme un procédé stylistique dans un autre enregistrement de rigodon issu de la même collecte….

Il y aurait encore beaucoup à dire (et à apprendre!) des variations mélodico-rythmiques mise en oeuvre par ce chanteur, qui respecte parfaitement la mesure et l’échelle modale, à suivre les 11 et 12 mai à DARBRES !

Des précisions sur les danses traditionnelles en Ardèche à la rubrique musique et danse…

Dernier article paru dans Trad Magazine:    (sélect et cliquer)

Article paru en 2004 dans le Monde Alpin et Rhodanien revue d’ethnologie Musée Dauphinois Grenoble : Année 2004 32-3-4 pp. 69-94 (lien à venir)

Des folkloristes aux collectes contemporaines de chansons populaires. Quelques aspects des matériaux recueillis en Dauphiné et Vivarais.http://www.persee.fr/collection/mar

Sélectionner par auteur  P Mazellier ou bien par n° avec la référence ci-dessus.

Quelques thèmes de recherches:

Violon traditionnel des Alpes
Collectes et publications à partir de 1974


Crédits photo : C. Joisten – V. Joloboff

Chant traditionnel en Dauphiné et Vivarais
Collectes à partir de 1971

Credits photos : JL Joseph, A Gränicher

Musiques et danses en Vivarais
voir le CD/DVD « Mémoires du plateau ardéchois »

annexes-documentaires  CDDVD mémoires du plateau (25 pages) sélect et cliquer

 

Bibliographie de P Mazellier, publications à caractères ethnomusicologiques:
  • 33 T CDM Anthologie de la musique traditionnelle française “ violoneux et chanteurs en Dauphiné “ (1977 )
  • “ Les Chansons Traditionnelles d’Ardèche et la révolution de 1789 “ Recherche d’archives patronnée par l’ADDIM 07 servant de base à une création musicale du compositeur de jazz J Gilson (1989).
  • CD Silex Auvidis : “ Le violon traditionnel en France “: Dauphiné : les pays du Rigodon (1994). Publication qui regroupe les enregistrements effectués par R DEVIGNE ( août 1939 ) conservés à la Phonothèque Nationale ainsi que des enquêtes, dont celles de l’auteur datant du milieu des années 1970.
  • Réalisation de l’exposition “ Les violons du Rigodon “ produite pour le CDMD 05 (1995) et diffusée dans le département 05.
  • Cassette “ Renveillez vous belle endormie : Chansons populaires recueillies à Orcières “production CDMD 05 (1996)
  • Inventaire du patrimoine pour le Trièves en collaboration avec le Centre Alpin et Rhodanien d’Ethnographie et le Musée Dauphinois de Grenoble : article Musiques et danses co-signé avec Geneviève Chuzel dans “Patrimoine en Isére : Le Trièves . “ (1996)
  • “ Les Renveillés d’Orcières : une tradition de chant dans les Hautes Alpes Extrait mémoire de DEA Université de Provence centre d’Aix, direction JN Pelen, (oct 99) édition documents d’ethnologie CARE Musée Dauphinois Grenoble (2001)
  • D’une collecte dans les Hautes alpes aux cahiers de chansons correspondants Actes du colloque de Clamecy (58) les 26 et 27 octobre 2000 in De l’écriture d’une tradition orale. Collection Modal poche.
  • CD Atlas sonore n°12 Le Vercors . Collecte, inventaire des collectes existantes, commentaires analytiques des répertoires. CMTRA septembre 2001.
  • Chansons traditionnelles dans le Vercors. La Fayolle. n° 4, Revue d’information naturaliste et culturelle du Parc Naturel Régional du Vercors. (février 2002)
  • Musiques traditionnelles en Ardèche du début du XIXéme siècle à nos jours.. Revue d’histoire de Vesseaux (07)
  • «Les Renveillés d’Orcières » Actes du Colloque de La Napoule sur la voix dans le bassin Méditerranéen CMT Languedoc Montpellier.
  • Musiques et musiciens traditionnels dans les Hautes Alpes, Guide de la Musique traditionnelle en région PACA (édité par ARCADE Aix en Provence).
  • Violoneux traditionnels en Dauphiné. Revue Modal spécial violon édition FAMDT
  • D’une tradition collectée (Dauphiné, Vivarais) à sa réutilisation dans l’apprentissage musical: le rôle prépondérant de la transmission orale. Actes du colloque d’Innsbruck Autriche Mozarteum Salzburg (octobre 2000).
  • Permanence identitaire et échanges culturels dans les Musiques traditionnelles des Alpes du Dauphiné ARA n°53 2004
  • Folkloristes aux collectes contemporaines de chansons populaires ; quelques aspects des matériaux recueillis en Dauphiné et Vivarais Mar 3-4/2004 pp 69 à 94
  • Chansons populaires de la Drôme (ouvrage collectif reprenant des collectes du Vercors) Culture et langue d’OC 29 draye de meyne 26110 Nyons 2005